Jeudi 21 avril, le Président du Mouvement Réformateur, Georges-Louis Bouchez a franchi une ligne rouge en acceptant de débattre avec le Président du Vlaams Belang sur une chaîne de télévision publique flamande.

Le MR a pourtant signé en 2002, avec plusieurs partis politiques francophones, une Charte de la démocratie. Celle-ci faisait notamment suite à l’arrivée au second tour de Jean-Marie LePen (Front national, parti d’extrême droite) à l’élection présidentielle française.

En tant qu’organisations de jeunesses politiques attachées aux principes démocratiques, nous sommes inquiet·e·s d’observer que le cordon sanitaire appliqué aux partis d’extrêmes droites, tant dans la formation de gouvernements que dans l’espace médiatique, n’a pas été respecté par M. Bouchez à des fins questionnables. Nous savons pourtant l’importance et l’efficacité du cordon sanitaire pour faire barrage aux partis d’extrêmes droites.

Alors qu’un vote flamand sur cinq a été donné au Vlaams Belang aux dernières élections législatives, alors que l’extrême droite n’a jamais été aussi proche de gouverner en France, nous devons faire front contre ces extrêmes droites dangereuses, racistes et xénophobes.

En tant que jeunes Citoyen·ne·s Responsables Actifs·ves Critiques et Solidaires, nous observons avec inquiétude la banalisation croissante de l’extrême droite partout en Europe et en Belgique. La Fédération Wallonie-Bruxelles s’érige comme l’un des derniers remparts au milieu d’une Europe rongée par la montée de celle-ci. Nous nous devons de continuer à la combattre et non lui ouvrir la porte. Il ne s’agit pas simplement d’un passage télévisuel comme les autres. Il s’agit d’un pas de plus vers un futur dont nous ne voulons pas.

Nous, jeunes membres d’organisations de jeunesses politiques, réaffirmons notre attachement aux principes démocratiques, à la lutte contre les extrêmes droites, à l’antiracisme et au maintien du cordon sanitaire pour l’ensemble des personnalités et partis politiques francophones.Nous demandons au Mouvement Réformateur de réaffirmer sa position prise en 2002 dans cette charte de la démocratie.

Mouvement des Jeunes Socialistes
Génération Engagée
DéFI Jeunes
écolo j