Vice a posé cinq questions sur les drogues aux présidents des partis jeunes…

Vice a posé cinq questions sur les drogues aux présidents des partis jeunes…

Cette semaine, VICE a posé cinq questions sensibles aux responsables des sections jeunes des partis francophones DéFI, MR, Ecolo, PS, PTB et cdH. « Comment doit évoluer notre législation ? Quelle place accorder aux drogues dans la vie nocturne ? Pouvons-nous gagner la guerre contre les drogues ou devons-nous donner la possibilité aux utilisateurs de tester leurs produits ? Ces présidents ont-ils déjà tiré sur un joint ?  »
Voici la réponse de Nicolas Deprets, Vice-Président Interne de notre Mouvement.

VICE : Que pensez-vous de la légalisation du cannabis à des fins récréatives, comme au Canada et dans quelques États américains ?

Nicolas : C’est une nécessité qui s’inscrit dans l’évolution de la société. Le cannabis à des fins récréatives doit être légalisé, contrôlé et régulé par l’État et une certaine qualité du cannabis en circulation imposée. Les effets positifs seraient énormes pour l’État : rentrées financières, diminution des dépenses en soins de santé et en campagnes de prévention.

D’après vous, comment faudrait-il traiter la drogue dans la vie nocturne ?
Il faut distinguer les différentes drogues et mener une politique préventive et pédagogique auprès du jeune public, dans les boîtes de nuit et les autre lieux de sorties, aller à sa rencontre avec l’ensemble des acteurs de la santé. Ne pas se contenter d’une campagne et de quelques tracts. On a également besoin d’expliquer les conséquences des drogues douces et dures sur le cerveau et les réflexes. Consommer de la drogue en boîte et prendre le volant n’est pas indiqué.

En Wallonie et à Bruxelles, les utilisateurs peuvent faire tester les stupéfiants qu’ils consomment pour en vérifier la qualité et les risques de contamination. Est-ce une bonne initiative ?
C’est une première étape. Des acteurs qui parlent aux jeunes comme les Responsible Youg Drivers et le secteur associatif mènent aujourd’hui un véritable travail sur l’alcool qui est clairement une drogue. La Fédération Wallonie-Bruxelles devrait prendre à bras le corps cette thématique et envisager une campagne pour les drogues plus dures.

Pouvons-nous gagner cette « guerre contre les drogues » ou faut-il se concentrer davantage sur la sensibilisation, le conseil et la dissuasion auprès des jeunes ?

Des jeunes de dix-sept ou dix-huit ans ont un casier judiciaire parce qu’ils se sont baladés avec deux grammes de cannabis en poche. La conséquence sur leur vie peut être dramatique. Ça ne peut plus durer. Les décideurs d’aujourd’hui n’ont pas notre expérience. Aux quatre coins de la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous constatons qu’une économie grise dirigée par des réseaux assez dangereux voire mafieux a infiltré les écoles et les quartiers populaires. S’il y avait eu une véritable politique coordonnée, un certain nombre de jeunes ne seraient pas tombés dans ces réseaux. En légalisant le cannabis, on mettrait fin à cette économie grise et aux nombreuses dérives. La consommation n’a pas d’effets potentiellement négatifs sur la santé à court terme, pas plus que d’autres drogues légalisées comme l’alcool et le tabac sur lesquels l’État prélève des accises.

Avez-vous déjà fumé ?
Oui. J’ai été étudiant. J’ai participé à des soirées. Il m’est arrivé de rouler quelques joints. De nombreux responsables devraient quitter les postures de leur parti. On a tous fréquenté des lieux de sorties communs et on a détecté une série de besoins. On pourrait faire des choses ensemble.

Offre d’emploi – Détaché(e) pédagogique

Offre d’emploi – Détaché(e) pédagogique

LE MOUVEMENT DES JEUNES SOCIALISTES RECRUTE UN(E) DÉTACHÉ(E) PÉDAGOGIQUE (H/F/X)

Travailler dans une Organisation de Jeunesse vous intéresse ? Poursuivre votre carrière pendant quelques années dans un autre cadre que l’école vous tente ? Vous êtes enseignant(e) et vous êtes nommé(e) à temps plein dans un établissement reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles ? Le MJS, Organisation de Jeunesse à caractère politique, a pour mission de pousser les Jeunes à devenir des CRACS : des Citoyens Responsables, Actifs, Critiques et Solidaires.L’entrée en fonction est le 1er septembre 2019, pour une période de 3 ans, renouvelable.

DESCRIPTION DE L’ASSOCIATION
Avec ses quatorze fédérations régionales, ses nombreuses sections locales et ses milliers de membres, les Jeunes Socialistes regroupent, dans une structure indépendante et démocratique, la jeunesse progressiste de gauche de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les militants contribuent à la formation à la vie politique de leurs pairs et organisent des activités dans le but de mobiliser et sensibiliser leurs concitoyens sur des thématiques telles que la citoyenneté, l’emploi, l’écologie, l’éducation, etc. Le MJS est une Organisation de Jeunesse agréée et subsidiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Actif au sein de l’Action Commune Socialiste au côté du PS, de la FGTB, de Solidaris, des Faucons Rouges et d’autres organisations, le MJS est une structure indépendante qui travaille pour et avec des jeunes âgés entre 16 et 30 ans.

FONCTION
Le/la détaché(e) pédagogique assure ses fonctions sous la responsabilité du coordinateur et des instances dirigeantes. Il/elle développe des outils pédagogiques, d’information et d’animation conformes aux finalités de l’association. Il/elle conçoit des projets de formation et d’éducation à destination des jeunes en lien avec les outils élaborés. Il/elle veille à former à une Citoyenneté Responsable, Active, Critique et Solidaire (CRACS). Il/elle coordonne à la réflexion pédagogique de l’association et il/elle assure une harmonisation de ses actions avec celles des autres membres de l’équipe de travail. Il/elle assure la mise en place de la structure et des moyens nécessaires à la réalisation du projet dont il évalue les résultats pour réajuster les méthodes.

MISSIONS & TÂCHES
Adhérer aux valeurs de l’association : progressiste et socialiste;
Présenter de fortes aptitudes à la communication interne et externe;
Travailler avec l’équipe du national sur la conception d’animations, de dispositifs didactiques et l’évaluation de la démarche pédagogique ;
Concevoir et mener des animations d’éducation en lien avec les objectifs suivis par le Mouvement ;
Construire des outils pédagogiques à destination des jeunes ;
Organiser les débats pour la plateforme Apprentis-Citoyens;
Participer à l’organisation des événements en lien avec les objectifs du Mouvement( colloque, congrès, voyage, etc.) ;
Accompagner les jeunes, acteurs du terrain dans leur réflexion sur l’éducation à la politique ;
Concevoir et mener des travaux d’évaluation de projets ;

COMPÉTENCES REQUISES
Être dynamique, autonome et créatif ;
Parfaite maîtrise de la langue française ;
Bonne maîtrise des outils de rédaction informatique (Office, réseaux sociaux, etc.) ;
Capacité de rédaction écrite et communication orale indispensable ;
Capacité à rédiger des documents, des synthèses critiques de réunions et de les exposer ;
Capacité de travailler en équipe ;
Faire preuve d’initiative ;
Avoir le sens de l’organisation ;
Connaître le secteur de la Jeunesse et les missions du Mouvement des Jeunes Socialistes ;
Être capable de concevoir et de réaliser des projets ;

NOUS DEMANDONS UN INTÉRÊT MARQUÉ POUR LA POLITIQUE ET LE SECTEUR DE LA JEUNESSE

ATOUTS
Permis de conduire (B) et véhicule ;
Connaissances linguistiques : Anglais Néerlandais/ … ;
Expériences probantes dans le secteur associatif (ASBL) ;

CONDITIONS
Être nommé(e) à temps plein dans l’enseignement ;
Avoir l’accord du Pouvoir Organisateur de son école pour pouvoir être détaché(e).Cet accord est à obtenir nécessairement avant le 1er mai 2019 ;

STATUT
Pendant toute la durée du détachement, l’enseignant conserve, sans changement, son salaire et sa progression de carrière tel que s’il était resté dans ses activités habituelles, soit l’ancienneté et le poste au sein du P.O.

OFFRE
Contrat de 3 ans renouvelable 5 fois ;
38h/semaine ;
Un cadre de travail jeune et dynamique dans un secteur passionnant qu’est l’univers de la jeunesse et de la politique ;
Une fonction épanouissante avec la possibilité de développement personnel ;
Travail dans une équipe multidisciplinaire ;

CONDITIONS DE TRAVAIL
Lieu de prestation situé idéalement au centre de Bruxelles ;
Remboursement à 100% des frais de transport « domicile/travail » (en transports en commun) ;
1 jour de télétravail par semaine ;
20 jours ouvrables de vacances annuelles ;

CANDIDATURE
Remise des candidatures ;
Sélection sur base de la lettre de motivation et de votre curriculum vitae (laCommission de sélection étudie toutes les candidatures. Seul(e)s les candidat(e)s qui répondent le mieux aux exigences de la fonction serontc onvié(e)s aux tests) ;
Entretien oral – sélection ;
Entrée en service : 1er septembre 2019 ;

L’introduction de votre candidature doit être composée d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae complet et actualisé au format PDF. Elle devra être envoyée à l’attention de Monsieur Maximilien LERAT, Président, soit :
Par courrier postal : Rue de la Croix de Fer, 16 à 1000 Bruxelles ;
Par courriel : president@jeunes-socialistes.be

Objet : sollicitation pour l’offre d’emploi de détaché(e) pédagogique au sein du M.J.S
Ce sont vos qualités et vos compétences que nous recherchons indépendamment de votre âge, votre sexe, ou votre origine.
DATE LIMITE POUR L’INTRODUCTION DES CANDIDATURES : Les candidatures doivent nous parvenir au plus tard le 19 avril 2019 (cachet de la poste faisant foi).

CONTACT ET RENSEIGNEMENTS
Téléphone : 02/512.12.18 – Courriel : samuel.orru@jeunes-socialistes.be (Coordinateur)

Offre d’emploi – DP

FICHE INFO – ROBOTISATION – UBERISATION

L’UBÉRISATION, DE QUOI S’AGIT-IL?

Le terme « ubérisation » est apparu en 2014 avec la start-up californienne « Uber » qui met en relation, via une application mobile, des particuliers souhaitant se déplacer avec des chauffeurs. Cette économie de plateforme s’appuie sur le développement des nouvelles technologies et suppriment les intermédiaires classiques. Aujourd’hui ce terme «ubérisation» s’étend à d’autres secteurs d’activités…

Retrouve la suite dans notre fiche info : Fiche info Ubérisation

FICHE INFO – ROBOTISATION – TRANSHUMANISME

Le transhumanisme ? De quoi parle-t-on ?

Le transhumanisme est un mouvement interdisciplinaire qui prône le développement des sciences et des techniques pour surpasser les limites biologiques de l’être humain. Il cherche à accroître les possibilités techniques pour que les gens vivent plus longtemps et en meilleure santé tout en augmentant leurs capacités intellectuelles, physiques et émotionnelles.

Ce mouvement repose sur le progrès de la médecine, de la technologie, de l’informatique, de la robotique et de tout ce qui peut s’apparenter aux sciences et à l’intelligence artificielle. En effet, les recherches se multiplient dans de nombreux domaines pour améliorer les conditions de l’Homme, qu’il s’agisse de faire marcher une personne paralysée avec des prothèses animées via un processeur, ou encore stimuler le cerveau pour lutter contre la maladie de Parkinson.

Le transhumanisme ne date pas d’hier ! Reprenons les propos d’un internaute : « Dès que l’humain s’est emparé d’une pierre ou d’un bâton pour faire face à son environnement, il est sorti de l’état de nature ».

Retrouve la suite dans notre fiche info : Fiche info Transhumanisme

FICHE INFO – ROBOTISATION – NOUVELLES TENDANCES, JOBS DU FUTUR VRAIMENT COOL !

Jobs du futur vraiment cool !

La révolution technologique NBIC est en marche et les idées révolutionnaires sont bien présentes. Face à cette évolution, des nouveaux métiers apparaissent et remplaceront ceux qui disparaîtront. En plus de l’avènement de ces nouveaux emplois du futur, la société, tout entière, se transforme. Tenez-vous prêts, la ville du futur est à nos portes!

Retrouve la suite dans notre fiche info : Fiche info robotisation 2

FICHE INFO – ROBOTISATION, ENSEMBLE INVENTONS DEMAIN!

Contexte actuel

Constamment connectés, nous sommes tous concernés par la digitalisation. Les prothèses médicales, les smartphones, les cartes à puce, les contrôles à distance, les jeux en ligne, la numérisation sont autant d’exemples de l’utilisation de la technologie dans notre vie quotidienne. La robotisation promet de belles perspectives d’avenir pour le bien-être de l’individu. Pourtant, elle va toucher l’ensemble des secteurs d’activités. Face à la rapidité du développement des nouvelles technologies et des outils numériques, les entreprises doivent davantage se tenir informées des nouveautés pour acquérir de meilleures compétences et rester compétitives. Demain, ce ne seront pas que les métiers les moins qualifiés qui seront touchés mais également les métiers relatifs à la médecine, la comptabilité, aux assurances, etc. Le monde du travail va connaître un véritable bouleversement.

Retrouve la suite dans notre fiche info : Fiche info robotisation

error: Content is protected !!